Y a t-il une recette pour être heureux ?


Le bonheur, c’est la même chose que Brad Pitt qui redevient célibataire : Tout le monde en parle, tout le monde le veut. Mais concrètement, comment peut-on faire pour être heureux ?

Ne rêvons pas trop longtemps, c’est pas Brad qui viendra nous aider. Mais vous avez une chance incroyable aujourd’hui, car moi, je suis là pour vous en parler (quoi, vous êtes déçus ?!).

Bref, je commence donc la minute psychologie : Il existe plusieurs types de bonheur. Il y a la satisfaction que l’on ressent dans sa vie en règle générale, ou bien les euphories passagères. Alcoolisées, oui, ça se peut aussi. Je les aime bien celles là d’ailleurs.

Puis il y a ce bonheur rare, état de pure sérénité, équilibre parfait, qui survient dans les situations les plus anodines et de manière totalement inattendue. Il s’installe en vous et peut repartir aussi rapidement qu’il est venu. C’est le bonheur des petits détails, oui. Mais aussi des grands tournants de votre vie.

Liste de mes 6 façons à moi d’atteindre le bonheur

Recette pour être heureux

La recette pour être heureux ? Et bien… il y en a plein ! La manière de trouver le bonheur est différente pour chaque personne. Il existe toutefois des techniques pour se sentir bien de façon générale. Bien sûr, elles ne sont pas infaillibles. Je ne suis pas diplômée en Psychologie du Bonheur (si si, ça existe comme diplôme, à Harvard, ils sont fous ces Américains).  Mais j’ai trouvé plusieurs manières de me sentir heureuse, disons la plupart du temps, et je souhaitais les partager avec vous.

1. Se plaire à soi-même

Sans obligatoirement vous penser le/la meilleur(e) en tout, vous avez quelques qualités sociales, intellectuelles ou physiques, qui vous font sentir en accord avec vous-même. Trouvez-les, bichonnez les, valorisez-les comme vous le feriez pour quelqu’un que vous aimez. Vous verrez, ça fait un bien fou !

2. Bien s’entourer

Bonheur bien s'entourer

Dans la mesure du possible, entourez-vous de personnes qui vous acceptent tel(le) que vous êtes et qui n’exigent pas de vous un changement dans votre façon d’être. Vos amis / amours doivent être choisis, non subis. Il ne s’agit pas de ne jamais se remettre en question mais simplement de respecter ses limites. Se rapprocher du bonheur implique de réaliser la différence entre un changement positif (qui peut par exemple améliorer vos relations avec les autres) et un changement malsain (celui qui vous donne la sensation de perdre une partie de votre identité, de vous trahir). Soyez vous même et non ce que les autres attendent de vous.

3. Être heureux grâce aux petits détails du quotidien

Une bière bien fraîche, un footing, un coucher de soleil, un resto avec vos proches, un masque relaxant, une séance chez le coiffeur, une tasse de thé, un bouquin, la grasse mat’ dont vous rêvez depuis 2 semaines… ces petits plaisirs ne pourront que vous être bénéfiques, même s’ils sont de courte durée. L’important, c’est qu’il y en ait assez régulièrement pour vous aider à vous sentir bien dans votre peau.

Vous voulez vous changer les idées? Appelez vos proches et allez prendre cet apéro sur les quais, celui dont vous parlez depuis si longtemps. Emmenez vos copains les plus fêtards danser toute la nuit. Même si vous n’avez pas le temps de le faire souvent, vous vider la tête pendant quelques heures vous fera du bien et vous encouragera à renouveler l’expérience.

Trouver le bonheur

Vous rêvez de passer du temps seul(e) mais vous culpabilisez de ne rien faire d’utile ? Commencez cette série dont tout le monde parle (et dont vous connaissez sûrement déjà la fin, merci les réseaux sociaux).
C’est utile parce que : vous ne serez plus cette personne à qui l’ont dit « oh mon dieu oh mon dieu mais t’as jamais vu Breaking Bad ?!!! Hey les gars, elle a jamais vu Breaking Bad !!! Non mais faut trop que tu le voies !! »

C’est déculpabilisant parce que : Vous ne penserez plus à rien pendant quelques heures, voire quelques jours si vous enchaînez les saisons ; Vous vous sentirez inclus dans la société et aurez un nouveau sujet de conversation à aborder avec votre famille, vos amis, vos profs, vos collègues, vos voisins, le boulanger et le facteur, qui eux, ont déjà vus tous les épisodes.

Note de la rédaction : Non, je n’ai toujours pas vu Breaking Bad. Oui, je m’y mets bientôt. Promis.

4. Avoir un projet personnel à réaliser

Cela peut être tout et n’importe quoi. Apprendre ce métier dont vous rêviez étant enfant, prendre des cours de pâtisserie, faire un tour du monde en sac à dos, repeindre votre cuisine, monter une entreprise… Tant que ça vous motive et que vous vous donnez les moyens de l’obtenir, rien n’est impossible.

En ce moment, je me suis donnée le challenge de mettre en place mes deux blogs et de faire mon road trip aux USA en même temps. Les blogs sont en création et mon road trip est en cours, je vous écris actuellement depuis Chicago et lorsque je regarde par la fenêtre, je vois ceci :

Recette du bonheur

Mon prochain challenge ? Continuer mon tour du monde en visitant l’Asie. Ou bien l’Europe. Ou bien l’Afrique. Je ne suis pas totalement sûre encore.

5. Manger des pizzas, du chocolat et des burgers (pas forcément dans cet ordre)

Je fais du sport de temps en temps mais pas de régimes. C’est ma façon à moi de me sentir bien, je ne fais jamais de fixation sur mon poids. Je sais que ce n’est pas facile pour tout le monde, ça dépend beaucoup de la personnalité de chacun. Si vivre à l’étranger m’a bien appris une chose, c’est que l’on plaira forcément à quelqu’un même avec ces défauts que l’on déteste. Bon ok, la dernière pub de Meetic me l’a apprise aussi. Mais l’exemple de l’Amérique Latine est quand même beaucoup plus classe.

6. Mon bonheur longue durée : prendre la route

Prendre la route

Si vous avez une passion, une activité, un projet auquel vous pensez jour et nuit… mon conseil est de mettre tout en œuvre pour le réaliser. Elle est peut-être là, la clé de votre bonheur.
Pour ma part à chaque fois que je découvre un nouveau pays et une nouvelle culture je ressens un mélange d’émotions tellement fortes que j’ai du mal à les suivre. Être un étranger vous expose, vous rend plus sensible et plus à l’écoute de tout ce qui vous entoure. Des émotions contradictoires se bousculent dans votre tête, votre curiosité grandit, votre soif de connaissances n’a plus de limites. Votre cerveau fonctionne à 100 à l’heure, vous comparez en permanence avec ce que vous connaissez déjà et avec ce que vous pensiez connaître. Vous commencez à avoir des réflexes que vous n’auriez jamais eu avant. Découvrir de nouveaux lieux et rencontrer de nouvelles personnes devient un besoin, et finalement votre vie quotidienne se retrouve entièrement dédiée à le combler.

************

Vous vous arrêtez deux minutes. Vous vous dites qu’il est temps d’écrire sur votre blog et de raconter tout ce que vous avez vu. Puis soudainement, ce sentiment de pur bonheur s’installe en vous. Alors vous décidez de lui consacrer un article.


Commentaires

  1. Sophie
    Répondre

    Salut !!
    J’ai beaucoup adoré ce que ton article et le plus marrant dans tout ça, c’est qu’à chaque point je me suis retrouvée dans ce que tu dis « eh bah.. pareil que moi » !! Que ce soit : plaisirs du quotidien, les voyages et même un blog !! Forcément ce n’est pas évident tous les jours mais la vie est un long chemin à parcourir ! Figure toi que je vais moi-même partir en Amérique du Sud : Pérou, Bolivie et Chili (forcément j’ai lu tes articles) ! Si tu as des recommandations particulières, ces petits détails qu’on ne dit jamais mais qui peuvent tout changer, je suis preneuse ! :)

    Sophie
    http://www.wanderandso.com
    Sophie Articles récents…London Calling : les incontournablesMy Profile

    • RimJami
      Répondre

      Salut Sophie ! Merci pour ton message ! Génial pour ton départ , je suis sûre que tu vas adorer ! L’Amérique du Sud, c’est tellement différent de ce que je connaissais avant, et tellement addictif !

      Pour les recommandations, je ne pense à rien de particulier, je crois que j’ai plus ou moins tout dit dans mes articles. Simplement, comme je le disais, il est vraiment utile de partir avec deux cartes bleues et des protecteurs d’estomacs pour ne pas être malade (je me mets en mode petite maman !)

      En tout cas tu vas en prendre plein la vue.

      Ah et aussi, si tu as du temps et de l’argent extra, je te conseille de visiter la région de Rio de Janeiro au Brésil. J’ai fait un road trip là bas le mois dernier et j’en suis tombée amoureuse. Je ferai un article bientôt à ce sujet, car la ville de Rio est super connue, la région, beaucoup moins !

Commentaires

CommentLuv badge

Commentaires Facebook